Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Kasimode, chemin de contemplation et de mission

Kasimode

Kasimode (Kasimedu), Mon quartier, est situé tout au bord de la mer,

à côté du port de pêche où beaucoup des habitants du quartier travaillent.

Il est fait de petites maisons en béton séparées par des ruelles. C’est un quartier pauvre et très animé. Les familles s’entassent dans ces petites pièces en ciment très chaudes pendant l’été (beaucoup dorment dehors à cette saison).

Les ruelles sont agitées par un  va et vient continuel d’enfants, de marchands, de pêcheurs… L’alcoolisme fait des ravages.

Au-delà de cela c’est la joie – en particulier celle des enfants – qui prévaut.

Quelques vues du quartier de Kasimode,

Tout commence par une vision "idéalisée de l'Inde", pour passer par ce qui fait mal aux yeux, et enfin découvrir, ce que Points-Coeur est au milieu de ce bidonville... Source d'Amour, de Réconfort

Des clés pour comprendre où je vis, un alphabet pour apprendre à vivre

Les dessous des cartes

Histoire

Le territoire du Tamil Nadu est occupé par l'homme depuis les périodes préhistoriques les plus reculées, son  histoire est l'une des plus anciennes au monde. Dès les débuts de l'ère paléolithique à nos époques modernes, cette région a abrité des cultures différentes aux origines diverses. Excepté pour quelques périodes relativement courtes, elle est toujours restée indépendante.

Les trois dynasties tamoules, Chera, Chola et Pandya, sont des dynasties de la période antique. Ensemble, elles ont régné sur cette terre avec une culture et une langue uniques, contribuant au développement d'une des littératures les plus anciennes du monde. Elles ont entretenu des relations avec l'Empire romain grâce au commerce maritime. Elles se livrèrent à des luttes permanentes pour l'hégémonie.

Au IIIe siècle, l'invasion du Tamil Nadu par une autre dynastie du sud de l'Inde, les Kalabhras, provoque le déplacement des trois dynasties régnantes. Ces occupants sont ensuite renversés par les dynasties Pandyas et Pallavas alors réémergentes, qui restaurent les royaumes traditionnels. La dynastie Chola, qui resurgit du néant en battant les Pallavas et les Pandyas au IXe siècle, étend son empire sur tout le sud de la péninsule. A son apogée, l'empire Chola s'étend du Bengale, au nord-est, au Sri-Lanka au sud. Sa marine militaire tient tête au royaume de Sriwijaya du Sud-Est asiatique.

Les rapides changements de la situation politique du reste de l'Inde, dus aux invasions par le nord-ouest des armées musulmanes, marquent un tournant dans l'histoire du Tamil Nadu. Avec le déclin progressif des trois dynasties traditionnelles durant le XVe siècle, le territoire tamoul passe sous domination du royaume hindou de Vijayanâgara.

Lors de l'indépendance de l'Inde, en 1947, la présidence de Madras devint l'État de Madras. Il comprenait le Tamil Nadu, ainsi qu'une partie du Karnataka et de l'Andhra Pradesh. Les frontières actuelles datent de 1956.

La population du Tamil Nadu a été sévèrement touchée par le tsunami de décembre 2004 avec plus de trois mille morts.

Madras est l'un des premiers avant-postes de la British East India Company. La ville est fondée en 1639 lorsque la compagnie choisit Madraspattinam, un petit village de pêche, pour s'y installer. Le fort Saint-George, construit par les Anglais, est aujourd'hui le siège législatif et administratif officiel de l'État. Le port est un enjeu important de la rivalité franco-anglaise pour la domination de l'Inde au XVIIIe siècle lors de la guerre de Succession d'Autriche et de Sept Ans. En 1746, la place est prise presque sans combat après une brève bataille navale et un débarquement du gouverneur de l'Île-de-France, La Bourdonnais8. Dupleix, le gouverneur de Pondichéry, fait raser la ville qui est cependant rendue à l'Angleterre en 17489. En 1758, elle est de nouveau attaquée par les Français, mais résiste au siège des troupes de Lally-Tollendal.

Après la défaite de la France en 1761 et la destruction de la ville rivale de Pondichéry, George Town s'est développée peu à peu, devenant la ville moderne de Madras et absorbant plusieurs bourgs voisins. La ville n'est pas épargnée par la Première Guerre Mondiale : elle subit un bombardement en 1914 faisant trois morts et 13 blessés. En 1996, le gouvernement a abandonné le nom de Madras et rebaptisé la ville Chennai.

Chennai vue du ciel